ANCRAGE Actualités

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dim. 20 janv. 2019

Ivan Nikitine un poète disparu

Dans le numéro 66 d’Ancrage nous avions consacré un article, dans le cadre d’un dossier sur les russes d’Aquitaine, à Ivan Nikitine dont nos apprenons aujourd’hui le décès.

Ivan Nikitine se définissait lui-même comme un pur gascon, dont il avait d’ailleurs l’accent, mais sans renier pour autant ses origines russes. Il était descendant des premiers immigrés blancs de la Révolution d’octobre de 1917… et des chauffeurs de taxis parisiens. Son grand-père maternel en faisait partie.

Tour à tour journaliste, professeur de russe au lycée Palissy d’Agen, poète et ami de René Char,

Ivan Nikitine était aussi un passeur de mémoire pour les russes de France et pour le centre Alexandre Soljenitsyne de Moscou qui recueille précisément leur histoire et entretient leur souvenir.

De Paris au départ, la famille s’était installée à Réaup en Lot-et-Garonne où Ivan avait vu le jour en 1947, et où il a été inhumé ce lundi.

Son père Paul y avait acquis une ferme et s’était tourné vers l’apiculture. Sa mère, elle, avait baigné ses deux fils de culture slave.

Ivan, après des études universitaires à Bordeaux, se destinait, comme son frère, au professorat de russe avant de donner à sa vie un tout autre tournant. Il ne vint à l’enseignement que peu de temps avant sa retraite.

Il était devenu un poète de talent publiant de nombreux ouvrages où il nous contait à la fois le Lot-et-Garonne qui l’avait accueilli et la Russie de ses origines. Il avait participé, en octobre dernier, à la fête de la lecture de Boé. En cette douloureuse circonstance, Ancrage adresse toute son amitié à sa famille .

Un poète est disparu. Mais ses œuvres , elles, sont immortelles.

J-L G.

sam. 19 janv. 2019

Manif gilets jaunes à Bordeaux: l'art de l'affiche

Xème manif gilets jaunes à Bordeaux. Défilé dans le calme jusque là... Je vous livre encore humide de colle cette nouvelle trouvaille qui résume avec talent la polémique de la semaine sur les violences policières.

Lire la suite...

jeu. 17 janv. 2019

Immigration: "La france est loin d'avoir pris sa part." ITW du Monde

Le chercheur François Héran analyse les chiffres de l’immigration pour l’année 2018, dévoilés par le ministère de l’intérieur le 15 janvier.

Lire la suite...

mer. 16 janv. 2019

Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck: Projection de " Terre Promise" documentaire de 1964 sur les migrations portugaises 31 janvier 18h

La Mémoire de Bordeaux Métropole, en partenariat avec le Rahmi Réseau et Ina.fr , vous convie à la #projection d'un #documentaire INA réalisé en 1964 par Marc Chevillot qui retrace le périple des #immigrés portugais arrivés clandestinement en France par la #frontière du Pays basque espagnol, traversée à l’aide de #passeurs - bergers ou marins locaux .
A l'issue de cette #projection, un débat sera encadré par Isabel Vincent, de l'association" O sol de Portugal", en présence de Manuel Dias Vaz, ex Président du Rahmi et Vice-Président du Comité Sousa Mendès, et de Victor Pereira, Maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université de Pau et des Pays de L'Adour.

Lire la suite...

Colloque international à l'IUT Michel de Montaigne -Bordeaux intitulé« Dans l'animation et dans la recherche : expérimentations artistiques. Quelles interactions pour quelles transformations ? »

À l’occasion du colloque international « Dans l'animation et dans la recherche : expérimentations artistiques. Quelles interactions pour quelles transformations ? », inauguré par une conférence de Pascal Blanchard, les 28 et 29 janvier prochains à l'IUT Université Bordeaux Montaigne, Cécile Croce, maîtresse de conférences HDR en esthétique et sciences de l’art à l’Université Bordeaux-Montaigne et Chantal Crenn, maîtresse de conférences HDR en Anthropologie, Les Afriques dans le monde (LAM) UMR 5115 CNRS, répondent aux questions du Groupe de recherche Achac.

Lire la suite...

lun. 14 janv. 2019

Ixchel Delaporte auteure des "Raisins de la misère" à la Machine à Lire jeudi 17 janvier

Ixchel Delaporte, journaliste de l'Huma et de France Culture, auteure du livre "Les raisins de la misère" sous titré une enquête sur la face cachée des châteaux bordelais publié au Rouergue présentera son ouvrage  jeudi 17 janvier à 18h à La Machine à Lire-Lignerolles à Bordeaux. Lire ici la critique publiée dans la rubrique mémoire des livres 

Lire la suite...

sam. 12 janv. 2019

Des associations girondines lancent « l’appel de la rue » pour les sans-abris

Des associations girondines solidaires demandent aux institutions locales d’améliorer l’accueil d’hébergement et d’accompagnement des plus démunis en Gironde. Alors qu’un recensement gouvernementale relève sur le département une augmentation de 13% du nombre de personnes dans les « bidonvilles », les chiffres seraient bien plus élevés selon les associations 

https://rue89bordeaux.com/2019/01/associations-girondines-lancent-lappel-de-rue-abris/

ven. 11 janv. 2019

Salle comble à Bordeaux pour le témoignage d'Aloys Vimard sur les sept derniers mois passés à bord de l'Aquarius

En fait un duo pour témoigner de l'état des lieux en matière de migrations: Corine Torre, responsable du programme migrations France de Médecins sans Frontières et Aloys Vimard qui fut coordinateur pour MSF sur l'Aquarius pendant ces 7 derniers mois. Une sable comble d'un public très majoritairement jeunes et concernés, très encourageant! 

Lire la suite...

sam. 5 janv. 2019

Feu vert à « Solidarité femmes internationale »

L'ONG Solidarité femmes internationale qui vient d'obtenir du gouvernement nigérien le renouvellement de son agrément pour un durée de deux ans tiendra son assemblée générale le 9 mars à Meilhan-sur-Garonne. L'occasion pour l'une de ses chevilles ouvrières, Farida Hammani de développer les actions conduites dont elle livre ici les grandes lignes 

Lire la suite...

ven. 4 janv. 2019

Rencontre avec Aloys Vimard, MSF Aquarius 10 janvier 19h Hall des Douves Bordeaux

"Aloys Vimard coordinateur de projet pour Médecins Sans Frontières, est de retour sur Bordeaux après 7 mois passés à bord de l'Aquarius, bateau de sauvetage en mer méditerranée. Il partagera son expérience aux côtés de Corrinne Torre cheffe de mission France pour MSF qui oeuvre auprès des migrants. Regards sur un contexte politisé, médiatique et complexe qui met souvent l'humain au second plan. Entrée libre."

Lire la suite...

Naufrage du paquebot Afrique: les Africains du Titanic français 11 et 12 janvier à Bordeaux

titanic

mar. 1 janv. 2019

le temps des bouffons

cliquez sur l'image

Trait caractéristique des classes dirigeantes, la certitude de ne devoir sa position qu’à ses propres mérites s’accompagne d’un intense contentement de soi : hors du commun, on survole le menu fretin. Mais, connaissant d’expérience l’irritabilité des classes populaires, patrons, hauts fonctionnaires et intellectuels tâchent, dans la mesure de leurs capacités, de limiter les manifestations publiques de condescendance. Cette arrogance satisfaite qu’affiche le jeune président français Emmanuel Macron, les notables plus roués savent en réserver l’expression à des cercles fermés : clubs, comités et conseils où nul défilé de « gilets jaunes » ne viendra polluer l’atmosphère par des considérations vulgaires sur le diesel et les fins de mois.

Lire la suite...

mer. 26 déc. 2018

Le coeur blanc Catherine Poulain Editions de l'Olivier

cliquez sur ce lien: le cœur blanc

Lire la suite...

jeu. 20 déc. 2018

Azimut Brutal Christophe Dabitch Ed. Signes et Balises

cliquez pour télécharger le fichier: azimut brutal

Lire la suite...

dim. 16 déc. 2018

Gilets jaunes: à Bordeaux, pas d'effet Macron et moins de violences

Les fameux gaulois irréductibles seraient-ils girondins? L'affluence dans les rues de la capitale régionale pour ce 5ème acte d'une pièce qui s'annonce durable fut sensiblement  aussi importante que la semaine passée alors que la mobilisation faiblit ailleurs à Paris notamment. Les tentatives du maire de séparer le bon grain, les gilets jaunes supposés pacifiques, de l'ivraie, les violents secondés accessoirement par les radicaux des deux bords  n'ont pas fonctionné. Pas plus qu'une initiative d'un collectif "il est encore temps bordeaux" appelant à une chaine humaine non violente autour d'un mot d'ordre: le RIC, le Référendum d'Initiative Citoyenne, convergence initiée avec des gilets jaunes. 

Le cortège, 4 à 5 000 personnes parti de la place de la Bourse a longé les quais puis le cours Alsace Lorraine direction la mairie comme d'habitude pourrait-on dire. Ils devaient y retrouver le cortège des lycéens partis de la place de la Victoire. Une tentative de bifurcation/détournement par la rue Sainte Catherine fut sans grand effet. Et le scénario de la mairie assiégée par ses propres policiers s'est reproduit. Sauf que la stratégie policière fut en quelques cette fois plus efficace. A grand renfort  de grenades lacrymogènes et de canon à eau, Les manifestants furent rapidement repoussés vers Alsace Lorraine et Victor Hugo où des petits groupes de policiers en voltigeurs se sont attaqués sans barguigner à toute tentative de mettre en place des barricades ou des feux, ce qui était de toute manière rendu difficile par l'absence de combustible, les poubelles et autres éléments de chantiers avaient été soustraits à la tentation. En fin d'aprés midi, avec la nuit tombante, les forces de l'ordre avaient pris place en bas du cours Victor Hugo, maintenant en quelques sortes les belligérants hors les murs. Ils étaient encore un à deux milliers étagés sur l'immense "rond point" de la porte de Bourgogne où transitent trams et voitures. "Voici un beau rond point à occuper" dirent alors quelques gilets jaunes alors qu'un mini feu d'artifice éclatait sur le pont  de Pierre. 

Un bilan moins cassant que samedi dernier ;quelques blessés sans gravité m'ont confié les membres d'une des équipes médicales. Beaucoup d'exaspération en revanche chez les manifestants qui sont loin d'être satisfaits par les miettes  trompeuses, offertes par un pouvoir décidément fort autiste. Comme disait l'autre, il faut savoir finir une grève, en l'occurrence, nos nouveaux robinsons des ronds points qui ont découvert l'action collective et la solidarité semblent prêts à y passer Noël et Nouvel An avant d'envisager de mettre fin à leur courte histoire. 

                Jean-François Meekel ,               

Lire la suite...

lun. 10 déc. 2018

"La mobilité indispensable au maintien de la vie sur terre" le manifeste du Muséum Migrations: des clefs de compréhension du phénomène migratoire.

Manifeste du muséum

dim. 9 déc. 2018

Gilets jaunes: "On voudrait une colère mais polie, bien élevée" le philosophe Frédéric Gros dans une interview à Libération

itw GrosA Paris 1er décembre Photo Alain Jocard AFP







cop 24 et gilets jaunes, urgence climatique et justice sociale

cop 24 et gilets jaunes

Bordeaux sous les lacrimos: grosses manifs climat et gilets jaunes sans convergence

manif gj et climatDébut d'après-midi, écologistes et gilets jaunes sur le miroir d'eau et place de la Bourse  

Premières escarmouches place Pey-BerlandCharges. Les bombes lacrymogènes sont projetées à plus de 100 mètres dans la foule loin derrière les premiers rangs au contact   La statue de Chaban ceinte d'un gilet jaune. "Oh, regarde, le bonhomme, on lui a mis un gilet jaune" dit un jeune manifestant!!Les anges de la Place Jean Moulin perdus dans la fumée Au spectacle…On se protège comme on peut!!!Premières poubelles brûlées cours Alsace Lorraine, la soirée sera chaude...

sam. 8 déc. 2018

Projet Artistes/Réfugiés dans le LOT

http://www.untrainpeutencacherunautre.com/actu.html

appel-montsdelalune_1_.pdf

Lire la suite...

- page 1 de 7